Désactiver

Pour sortir les allumettières de l'ombre

Conférencière : Kathleen Durocher, historienne

Mercredi 14 février 2024 Reporté au 28 février 2024
19 h sur Zoom

Membre: gratuit
Non-membre: 10,00 $

On les appelait les allumettières. Ce sont les femmes et les jeunes filles dont le labeur, pendant plus de 75 ans, a enrichi les propriétaires de la compagnie E.B. Eddy Match dans l’ancienne ville de Hull.

L’historienne Kathleen Durocher a consacré sa thèse de doctorat à ces femmes de l’ombre. Peu payées, obligées de travailler pour subvenir aux besoins de leur ménage, devant se prémunir contre les dangers inhérents au maniement de matières dangereuses à une époque où les patrons imposent leur loi, les allumetières vont lutter pour améliorer leur sort. En se joignant au mouvement ouvrier catholique, elles répondent à l’avance à la question de l’humoriste Yvon Deschamps : les unions quossa donne ?

Entre 1919 et 1924, elles déclenchent les premiers conflits ouvriers québécois mettant en scène un syndicat féminin afin de militer pour de meilleures conditions de travail et un salaire plus juste. Dans le Québec du début du XXe siècle, l’expérience ne sera pas concluante et l’entreprise fermera ses portes en 1928.